Et pourquoi pas?

Publié le par Tanchovic

On nous avait parlé de l'ashram d'Amma, une des seules femmes guru en Inde, de renommée internationale, une jeune mystique qui a pris dans ses bras, écouté et donné conseil à déjà trente millions de personnes à travers le monde. Incarnation de l'amour et de la compassion inconditionnels, constamment engagée dans des activités caritatives et humanitaires, elle fait déplacer des foules du monde entier. Nous étions assez intrigués par l’ashram d’Amritapuri.

D'Allepey, nous avons alors pris un bateau et nous sommes arrêtés à son "monastère", situé sur une presqu'île entre la mer d'Arabie et les lagunes du Kerala, juste à côté du village où Amma est née. Alors que nous nous attendions à lieu paisible, nous voyons apparaître au loin de gros buildings roses, dont un comporte seize étages ! On nous explique en arrivant qu'Amma (que nous avons raté d’une journée) voulait que son ashram soit le reflet du monde réel, grouillant et surpeuplé. En réalité, une fois sur place, l'endroit n'en demeure pas moins très calme, et l'atmosphère qui se dégage est très agréable. C'est devenu un lieu de recherche spirituelle, d'enseignement et de partage où quelques milliers de résidents indiens ou étrangers vivent en communauté. Certains étaient venus ici pour passer la journée et sont finalement restés quinze, vingt ans ou plus, certains ont même fondé une famille sur place. Chacun s'engage à donner une ou deux heures de son temps chaque jour pour faire vivre la communauté. L'ensemble fonctionne très bien: temple, activités de médiation et autres pratiques spirituelles, centre de massage et de yoga, bibliothèque, salle Internet et de video, imprimerie, clinique et boutique ayurvédiques (médecine naturelle traditionnelle indienne), centre d'écologie et de recyclage, piscine, cuisine, cantine, laverie, le tout géré par les résidents bénévoles. En dehors de ces deux heures de "service désinteressé", et libérés d’une vie basée uniquement sur un épanouissement matériel, les résidents s'adonnent à des activités spirituelles, artistiques, intellectuelles, caritatives, sociales, humanitaires, etc. Nous sommes restés trois jours et avons été formidablement bien accueillis. L’ashram est très bien organisé pour recevoir des visiteurs étrangers et chaque membre nous reçoit avec le sourire, n’hésitant pas à nous proposer son aide, et de répondre à nos questions. Par-delà leur recherche spirituelle et les concepts d’amour, de dévotion et de compassion, nous avons beaucoup apprécié la solidarité qui règne dans cette communauté, l’idée de partage et de service qui a l’air de fonctionner en dehors de toute structure hiérarchique, par la simple volonté spontané de chacun. Chaque résident se rend au bureau de la vie communautaire pour s’inscrire là où il y a besoin d’aide.

Ce qui est aussi agréablement surprenant, c’est qu’on ne rencontre ni des gens austères et pénitents comme l’on peut s’attendre à trouver dans un monastère, ni des illuminés irrationnels partis en Inde pour fuir l’Occident. De plus, sauf quelques moines et nones qui y vivent, les résidents ne sont pas des ascètes détournés de tous les désirs et besoins matériels, mais ils essaient néanmoins de vivre plus simplement et en harmonie avec la nature. Réduisant leurs besoins consuméristes -ne serait-ce que par le fait de partager certains lieux ou biens comme les appareils ménagers indispensables, ordinateurs, télévisions, machines à laver, etc., de manger pas ou peu de viande, d’éviter le superflu et le gaspillage- ils peuvent ainsi s’épanouir dans d’autres activités.

Sans avoir été –encore ?- touchés par une révélation, nous sommes repartis riches de cette expérience nouvelle et qui fait forcément réfléchir.

 

PS : Ils existent des centres Amma partout dans le monde, dont un en France.

http://www.amma-europe.org/french/centre/Centre_francais.htm

Si vous souhaitez plus d’informations, voici le site en français.

http://www.amma-europe.org/

http://www.amritapuri.org/

Nous sommes maintenant à Auroville qui se veut être un lieu « qui n’appartient à personne en particulier mais à l’humanité dans son ensemble », un « lieu de l’éduction perpétuelle, du progrès constant » (Charte d’Auroville), un lieu où chaque citoyen est libre et n’obéit qu’à une seule autorité, sa Vérité Intérieure, sa volonté de servir la conscience universelle pour « donner un corps vivant à une unité humaine concrète ».  On retrouve ces valeurs de solidarité, de progrès intérieur, de service désintéressé, de vie en harmonie avec la nature au coeur d’une communauté de 1600 personnes qui se répartissent et vivent dans des « sous-groupes » pour gérer leurs vie et activités communes. Auroville qui a fêté ses 40 ans cette année a mené à terme de nombreux projets d’infrastructures, écologiques, éducatifs, culturels, artistiques, sportifs, de projets de recherche et de développement dans le domaine de l’éducation et de l’environnement en s’efforçant de fonctionner sur une société non hiérarchique, -afin que chacun soit son propre chef et agisse selon sa propre volonté-, en mettant l’accent sur l’éducation afin de former des êtres libres, capables de raisonner par eux-mêmes et sensibiliser aux valeurs humaines essentielles -qui passent aux oubliettes dans la plupart des systèmes scolaires-.

Mais au-delà de l’affirmation de ces principes, Auroville ne semble pas fonctionner comme elle le devrait. Nous sommes très loin de comprendre et d’appréhender tous les querelles et disfonctionnements de cette communauté (il faudrait rester bien plus longtemps), mais il nous semble que le problème majeur (outre le manque de communication entre les différents groupes et des soucis d’organisation) est qu’il n’y a eu aucun détachement -aussi léger qui soit- des besoins et désirs matériels, au contraire...Enfin, c’est l’impression que nous avons ressentie, nous restons encore une ou deux journees pour tenter de comprendre un peu mieux.


Estelle et Christophe




Publié dans Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

helene fourneaux 23/02/2008 12:41

salut les amis
je ne crois pas que vous avez eu mon precedent mail> nous sommes dans le Tamil nadu depuis le 10 fevrier Edouard, mes enfants et moi, nous etions a auroville et pondi la semaine derniere. Nous sommes aujourd hui et demain a Chennay, precisement a l alliance francaise en ce moment. si j amais vous etes par la vous pouvez nous contacter sur le mobile de Ed 0033 06 16 43 33 61. en tout cas si on ne se capte pas on vous envoye toutes nos meilleures ondes pour la suite de votre voyage et plein de bises (not spicy please)
Helene de strasbourg

céléol 23/02/2008 10:26

Salut les amis! bon je ne vais pas m'étendre sur le fait que vous nous manquez super grâve et qu'à nos yeux vous êtes en train de devenir de vériatbles dieux à pédales! Je voulais juste vous informer que je fais une petite teuf pour mes 30 ans et que vous êtes biensûr invités même si je ne pense pas que vous rentriez exprès pour ça (le samedi 3 mai on sait jamais). Autre chose, je pense prendre contact avec Jean pour lui proposer de soumettre votre dossier en vue d'un don du club Kiwanis de Saint-Dié qui reverse des aides à certains projets essentiellement tourné vers "l'enfance en difficulté", je leur en ai déjà parlé et ça pourrait le faire. Sachez qu'on pense tout le temps à vous même si on a un peu de mal à s'imagier dans quel environnement vous évoluez, heureusement qu'il y a les photos et les récits toujours aussi trépidants.
Et n'oubliez pas la petite citation de Pierre Dac: "Cyclistes, fortifiez vos jambes en mangeant des oeufs mollets..." désolè
oliv

Julie et Steven 22/02/2008 18:12

Salut les sportifs
On vient de passer une soiree sur votre blog ... Deja qu`on trouvait balaise votre aventure, mais maintenant qu`on a vu les videos et lu vos recits vous etes devenus nos heros !!! on pourra dire a nos petits enfants qu`on vous a vu en vrai !!
Et en bons fans, on suivera avec interet la suite de votre periple de retour dans notre chere Bretagne.
En tout cas, ce fut un plaisir de croiser votre route a Gokarna... et Varkala, et de partager quelques Kingfisher avec vous.
Bonne continuation, que la force soit avec vous et dans vos mollets.
Bises
Julie et Steven

jerome delaitre 22/02/2008 13:55

bonjour a vous deux pour une fois en france cela fait 10 js qu il fait tres beau ,moi et ma famille sommes en pleine forme apres une semaine a la neige.Vos photos sont tjs aussi magnifique j espére que vous avez un gros moral je pense souvent a toi christophe notament pendant la reunion nationnal mega importante qui vient de se passer, sache que la nouveautée est une mayo saveur forte.Je suppose que tu t en fou mais on ne parle que de ca , pense a me rammener un peu de thé pour que je puisse garder ma ligne exeptionnel.je vous embrasse .jerome