Arrivée en Inde

Publié le par Tanchovic

C-tn-DSC03464.JPGAprès cette halte à Lahore, rien ne peut être plus sale et plus pollué, nous sommes donc parés pour entrer en Inde...
Arrivés à la Waga Border, les formalités administratives sont un peu plus longues que d’habitude, mais comme à chaque fois, les douaniers n’ont pas le courage de fouiller nos bagages. Quand ils voient le nombre de sacoches, poches, pochettes zippées, scotchées, scratchés, ficelées dans tous les sens, ils abandonnent…

La route est plutôt calme jusqu’à Amritsar où nous sommes accueillis au Temple d’or par la communauté sikh. Tout est très bien organisé, on nous attribue une chambre dans l’ashram. La nourriture et le gîte Amritsar-Golden-temple.jpgsont gratuits mais les pèlerins sont invités à effectuer une donation. Le site est d’une beauté et d’une sérénité troublantes et incroyablement bien tenu. On doit se déchausser, se couvrir la tête et se laver les pieds en entrant. Des dizaines de personnes s’activent pour stocker des centaines de paires de chaussures, nettoyer le site en permanence, distribuer les offrandes, préparer et servir les repas. Nous suivons l’exemple et faisons le tour du bassin d’eau sacrée au son d’une musique envoûtante, au milieu d’une foule colorée. Les hommes portent la barbe, le turban et le couteau, les femmes le kamiz comme au Pakistan. On termine notre marche en passant à l’intérieur du temple dans une atmosphère chaleureuse et grisante. On déambule autour de musiciens qui jouent du sarangi, et d’autres qui prient en silence assis les uns à côté des autres. Les fidèles venus à Amritsar sont bienveillants et très Amritsar-.jpgcordiaux avec nous : ils viennent nous saluer, nous féliciter lorsqu’ils nous voient avec les vélos et s’assurer que nous sommes toujours en bonne santé après tous ces kilomètres. On restera trois jours dans ce lieu reposant, le temps de se remettre de ces dizaines d’heures de bus au Pakistan et de choisir notre itinéraire. On veut profiter de se trouver en Inde en hiver pour visiter le Sud, on fera donc un petit détour jusqu’à la pointe méridionale – pour la suite, vu que la traversée de la Birmanie initialement prévue est impossible, il faudra qu’on trouve une autre solution : peut-être un bateau pour Singapour depuis Pondicherry, ou alors traverser le Népal vers le Tibet, mais d’après d’autres voyageurs, il est interdit de pédaler dans le sens Katmandou-Lhassa. 


Estelle

Publié dans Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

rachel 20/12/2007 15:12

Je viens enfin de pouvoir voir votre site: superbe!
j'avais bien des nouvelles par la famille mais rien ne remplace les photos et le récit. J'ai pas mal de retard alors je m'y met de suite mais déjà vous me donnez trop envie de repartir.
Quel courage! Je vous envie des découvertes que vous avez fait mais je sais que ce n'est pas donné à tout le monde , surtout à vélo. Vous le méritez bien!
Bonnes fêtes de fin d'année et encore plein de belles choses à vivre.
Bises
Rachel (cousine d'Estelle)
Si vous avez un mail perso, faites le passer.